Comment mettre en avant sa bière artisanale sans enfreindre la Loi Evin ?

Comment mettre en avant sa bière artisanale sans enfreindre la Loi Evin ?

La Loi de Claude Evin encadre, depuis le 10 janvier 1991, la publicité et la communication sur la vente du tabac et de l’alcool dans l’Hexagone. Ainsi, les bières artisanales commercialisées sur le territoire français et contenant de l’alcool sont toutes concernées par cette réglementation. La respecter permet non seulement à l’artisan de mener son commerce en toute légalité, mais aussi de protéger les femmes enceintes et les jeunes contre une consommation excessive de l’alcool.

Qu’est-ce qui est considéré comme de la publicité en faveur de l’alcool ?

Au regard de la Loi Evin, l’utilisation d’une dénomination, la présentation d’une production de bière artisanale ou de tout élément rappelant une boisson contenant de l’alcool, sont considérés comme publicité. Il en est de même de tout graphisme, marque, emblème publicitaire ou signe distinctif faisant référence à une bière artisanale ou à une boisson alcoolisée.

Comment promouvoir sa bière artisanale sans enfreindre la Loi Evin ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la loi Evin n’interdit pas aux artisans de faire la propagande de leurs bières. Mais elle la limite plutôt à certaines indications spécifiques pour prévenir ou éviter toute publicité incitant à la consommation d’alcool et a fortiori visant les jeunes ou mineurs.

Ainsi, chaque producteur de bière artisanale est libre de communiquer sur les caractéristiques dites objectives de son produit. Les caractéristiques en question sont entre autres la composition de la bière, l’indication de son degré volumique d’alcool, sa dénomination et son nom et l’adresse du fabricant. Ses agents et dépositaires, de même que son mode d’élaboration et de consommation, et ses modalités de vente en font aussi partie.

Depuis la réforme de 2016, les contenus, représentations, descriptions, images, commentaires… et références – en rapport avec une région de production, une toponymie, une indication géographique, un terroir, un itinéraire, un savoir-faire… et l’histoire ou le patrimoine culturel, gastronomique voire paysager d’une boisson alcoolique disposant d’un label de qualité ou d’une appellation d’origine – ne sont plus considérés comme de la publicité. Les fabricants de bière artisanale peuvent par conséquent mettre en avant leurs savoir-faire comme les secrets de fabrication en communicant désormais autour de leurs produits alcooliques.

Quels sont les supports autorisés pour la publicité des bières artisanales ?

Différents supports peuvent être utilisés dans le cadre de la promotion d’une bière artisanale de nos jours.

  • Internet: l’artisan peut faire de la publicité pour sa bière sur Internet tant qu’il ne la diffuse pas sur des pages ou sites Web destinés à la jeunesse ou en lien avec le sport.
  • Des formats publicitaires clairement identifiables comme publicités: ils ne doivent pas être intrusifs comme une vidéo à lancement automatique, un pop-up ou une bannière.
  • La presse écrite: les journaux et magazines peuvent diffuser une publicité en faveur d’une boisson alcoolisée sous forme visuelle ou publi-rédactionnelle. En évitant bien sûr, de montrer des consommateurs.
  • La radio: dans le respect des tranches horaires fixées par décret et avec l’avertissement « pour votre santé, attention à l’abus de l’alcool ».
  • Les affiches enseignes, affichettes et objets publicitaires qui ne laissent pas apparaître des consommateurs sur le visuel. La mention « l’abus de l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération » doit y apparaître en revanche et de manière lisible.
  • Les inscriptions sur les véhicules de livraison de bières artisanalessont également acceptées sous condition. En effet, seuls la désignation des produits, le nom et l’adresse du fabricant peuvent être mis en avant.
Comment mettre en avant sa bière artisanale sans enfreindre la Loi Evin ?

“Esmeralda, exploratrice dédiée du monde féminin, vous ouvre les portes de son blog. Au cœur de son univers, elle partage conseils et trouvailles pour inspirer les femmes à embrasser pleinement leur vie. Bienvenue dans le royaume d’Esmeralda, où la féminité s’épanouit à travers chaque publication.”